fMaupomé-png

Frédéric Maupomé

Scénariste


Biographie


Bien qu’il soit rentré en écriture avec de grandes difficultés (ses cahiers de CE1 en attestent), Frédéric Maupomé fait preuve dès l’enfance d’une détermination hors du commun. À force de volonté et de travail, il décroche bientôt un ‘assez bien’ en rédaction. Et c’est à partir de là que tout s’enchaîne : à 13 ans il décroche son premier 10/20 en dictée. Il sait alors qu’il ‘serat écrivin’.

À 15 ans, son acné exubérante et ses nombreuses peines de cœur le dirigent naturellement vers une carrière de poète maudit. Lettres d’amours enflammées et odes au suicide composent alors pour quelques temps l’essentiel de sa production. On pourra citer, ‘La vie c’est vraiment trop de la merde’ et ‘Mais qu’est-ce qu’il a de plus que moi ?’ comme les œuvres les plus marquantes de ce qu’on appelle sa période noire. Malheureusement la plus grande partie de ses textes de l’époque ont été détruits, brulés, mâchouillés, voire cachés dans son bureau.

Après avoir rencontré Stéphane Sénégas à Toulouse, il sort son premier bouquin jeunesse, Pirateries en 2004 chez Kaléidoscope. Toujours avec Stéphane Sénégas, il écrit sa première bande dessinée, Anuki, qui sort en 2011 aux éditions de la Gouttière. Entre deux albums d’Anuki il réalise avec Fabrice Turrier, Les trois mousquetaires, un album jeunesse édité par Le Vengeur Masqué en 2011. Le tome 5 d’Anuki sort en juin 2015 aux éditions de la Gouttière et une nouvelle série, Supers, avec le dessinateur Dawid aux éditions de la Gouttière, dont le 1er tome sortira en octobre 2015.

Site professionnel


anuki-det_j

Collaborations 


s.senegas-png


biodawid


aude-soleilhac-png

Ouvrages avec les éditions la Gouttière


couv_anuki_catalogue
couv-anuki-2
anuki_tome3-RGb
Anuki4-ok

Anuki_5_gand_pied_maupome_senegas
Anuki6_couverture
Anuki7_RVB_petite
Anuki8-couv

API9_couverture_essai_2 rvb
00-Supers-couv-couleur
supers2_couverture-petite
Supers3_couverture_provisoire_300px

Supers4_couverture
Sixtine_couv_RVB
Sixtine_RVB_1C

Autres ouvrages