Myrmidon sur l’île des pirates

Myrmidon sur l’île des pirates

Information Complémentaire

Auteurs

Loic Dauvillier, Thierry Martin

Format

25,5 x 19,5 cm

Nombre de pages

32

ISBN/EAN

979 10 92111 163

Description du livre

Lorsque Myrmidon enfile un déguisement, le monde qui l’entoure n’est plus le même…

Après avoir affronté des Indiens, fui un drôle de martien, combattu des dragons, Myrmidon s’apprête à prendre la mer pour échapper à ses nouveaux ennemis : des squelettes. Mais est-ce la bonne solution ? Ne va-t-il pas rencontrer des pirates en chemin ?

Pour sa quatrième aventure, Myrmidon manie cette fois le sabre avec brio afin d’échapper à ses poursuivants. La nouvelle mise en situation de Myrmidon par Loïc Dauvillier et Thierry Martin permet au jeune lecteur de prendre part à la course-poursuite haletante du héros. Sur terre comme en mer, le petit héros se joue vaillamment des codes de la bande dessinée et de l’aventure !


Extrait


Téléchargement et liens

- Télécharger la fiche de présentation du livre.

Dans la même série


Presse / divers

BDthèque est conquis par le tome 4 : « réussi, évocateur et sympathique ».

Caro(z)ine aime Myrmidon ! : « L’album Myrmidon sur l’île des Pirates est plein de petites trouvailles ; les couleurs sont vives et les dessins vraiment vraiment chouettes. »

Mo’ de Bar à BD est embarqué dans « Cet univers imaginaire est à la portée de tous. »

« Un univers muet mais pourtant très parlant [...] Aussi efficace qu’imparable. » dans D’une berge à l’autre

Cpourlesparents trouve que « L’histoire est joliment dessinée. »

Temps de livres est totalement enthousiasmé par ce nouvel épisode : « Un quatrième tome qui enrichit l’univers de Myrmidon. les éditions de la gouttière continuent l’excellent travail pédagogique, entre classicisme et renouvellement de l’imaginaire enfantin. Une série destinée aux plus jeunes, qui fera aussi rêver les lecteurs plus âgés. »

Ce tome 4 de Myrmidon constitue une première entrée vers la bande dessinée et une ouverture à l’imaginaire pour le site Momie.fr : « Myrmidon en plus d’être une belle aventure contient un double niveau de lecture qui joue sur le format et les basiques de la narration en BD. Ce principe permet de bien montrer du doigt la notion d’imaginaire, et l’absence de texte rend l’imagination plus fertile. »

Une autre chronique dithyrambique sur Case départ : « Le lecteur est enchanté et véritablement absorbé par l’album jeunesse de Myrmidon. C’est frais, c’est simple et c’est surtout très beau ! »

Un album proposant « un joli dynamisme et qui replonge de belle manière dans l’imaginaire des jeux d’enfants » selon Bulles picardes.